Salut à tous, voici la rubrique Home Digging qui répertorie les sorties récentes, les repress et reissues, les coups de coeur et les bons plans à bas prix (ou pas).

SORTIES RÉCENTES

Meemo – Blind Wall EP [Inner Balance] —

Après deux apparitions sur les labels français Recordeep et Copie Blanche, Meemo passe à l’étape supérieure en sortant cet EP sur un sous label de Balance, une des plus grosses écuries américaines.
Puisqu’il est français, je le compare immédiatement à des artistes tels que Brawther et Janeret en terme de sonorités atmosphériques. Ajoutez à cela une touche japonisante, et le décollage est immédiat.
Une superbe réussite, qui je l’espère se reproduira très prochainement.

— Soulphiction – Imago Sessions Vol.1 [Soul Imago]—

J’ai découvert Soulphiction grâce au mélancolique When Radio Was Boss. J’ai également été conquis par sa collaboration avec Move D sur notamment The Limelight.
J’aime sa manière de produire sans fioriture, sa capacité à transmettre des émotions. Le 1er track renvoie aux productions de Moodymann ou encore de Saint Germain.
Celui que j’ai choisi est un dub de Thousand Finger Man de Candido.

— Various – From The Archive Vol 2  [BBE]—

2 ans après, Volcov replonge dans sa collection que tout le monde envie pour nous livrer une fois de plus une superbe compilation.
J’ai été séduit par l’hybride Soul-Jazz de Collective Peace, par le Jazz futuriste de Ron Trent. Je vous invite d’ailleurs grandement à écouter le CD sorti en 2008 sur Prescription, qui présente Ron Trent sous un genre plus downtempo, voire Ambient. Si les crédits Discogs sont corrects, le bassiste sur Ori Space n’est autre que Gary Dourdan, un célèbre acteur des Experts Las Vegas, seuls les vrais sauront de qui je parle !
Kaidi Tatham, associé à DJ Spen et TK Blue à la flûte traversière, nous offrent un joli voyage de 7 minutes.

Tominori Hosoya – Halfway [TH Pressing] —-

J’ai toujours été séduit par cette capacité des artistes nippons à me faire voyager, notamment dans le style Ambient avec son pionnier Hiroshi Yoshimura, qui s’est grandement inspiré de la nature qui l’entourait.
On peut dire que Tominori Hosoya perpétue à sa façon ce voyage, oscillant entre Deep House, Brokent Beat, des sonorités Techno mais aussi Ambient. J’avais été conquis par son 1er EP en 2014, je le suis définitivement par ce double LP.

Omar S – One Of A Kind [FXHE Records]—

Comme l’indique le nom de l’EP, Omar S est définitivement un artiste à part, bourré de talents.
Ça démarre très fort avec Less Pain et son kick bien appuyé et son clavier résolument 90’. On se fait ensuite rouler dessus par les percussions de Untitled, et que dire du synthé … On termine avec le ronronnant One Of A Kind, sur lequel il s’amuse au clavier.
Oui Omar S est unique et continue à marquer de son empreinte l’histoire de la House music.

Alex Attias & Luman Child – Cookie Monster [Visions Inc]—

Certainement l’un de mes coups de coeur avec Tominori Hosoya. Cet EP est le fruit d’une collaboration franco-suisse. La Face A est tout simplement redoutable pour chauffer un dancefloor en début de Set. La Face B est un bel hommage à Herbie Hancock, et se rapproche du style plus contemporain de Kaidi Tatham, dans un style donc Jazz-Funk moderne.
Superbe alliance des beats de Alex Attias et du Rhodes de Luman Child. On en veut d’autres !

Various ‎– Paradise House (Deep Ambient Dream Paradise Garage House From 90’s) [Visions Inc]—

Le nom de Don Carlos est revenu sur le devant de la scène grâce à Palms Trax qui a joué le morceau Alone dans un Set au Dekmantel. C’est donc la Deep House italienne par la même occasion qui bénéficie de la lumière des projecteurs.
Voici une excellente manière de découvrir ce style à part, dont l’âge d’or se situe au début des années 90, se caractérisant par des productions douces et mélodieuses.

Si vous souhaitez en découvrir davantage, je vous invite vivement à dinguer les labels Calypso Records, Antima Records et bien sûr l’immense label MBG.

The Gondwana Orhcestra feat Dwight Trible – Colors [Gondwana Records]—

On termine en douceur, avec le label de Matthew Halsall, trompettiste britannique. Il invite avec sa formation de Jazz, The Gondwana Orchestra, la voix de velours de Dwight Trible. Difficile de rester insensible à une telle voix, puissante et douce à la fois. Elle me fait d’ailleurs pensé à celle d’un autre britannique, Benjamin Clementine.

REISSUE

Cette catégorie ne fait que grandir au fil des semaines, et ce n’est pas pour nous déplaire !

— Kalita Records —

Le label Kalita, nouveau venu dans le paysages des rééditions, ne s’arrête plus ! C’est pas moins de 2 sorties coup sur coup.

Tout d’abord les Sophisticated Ladies, sorti cet été, uploadé sur YouTube par Red Greg. Vous imaginez donc que le tube It Ain’t Really Love est taillé pour les dancefloor.

Plus récemment, c’est au tour du seul et unique album de Carrie Cleveland, sorti en 1980, de se voir offrir une seconde vie.

— Backatcha Records —

Backatcha Records est à mes yeux le label de rééditions qui offre la sélection la plus pointue, avec des disques très très rares.
Pour Bilal Sabir, vous trouverez une seule copie référence sur Popsike dans les 400$, pour 5th Degree, 6 copies vendues entre 760 et 2850$ … !
Les rééditions sont donc évidemment les bienvenues !

Bilal Sabir n’a à son actif que 2 morceaux, mélange de Soul et de Rock, dont le superbe Changes, que Floating Points joue régulièrement.

La même chose pour 5th Degree, une sortie unique à une date inconnue .. J’adore le mélange de Rock Psyché, de Funk et de Soul, un style unique en son genre qui pourrait expliquer une telle côte pour ce disque.

— Trio Ternura – A Gira/Last Tango In Paris [Melodies International]—

Je n’oublie pas pour autant l’excellent label Melodies, géré notamment par Floating Points et Mafalda. En ce magnifique mois de septembre ensoleillé, je vous invite vivement à acquérir ce disque en provenance du Brésil.

— Licky / Dream Lovers – African Rock [Queen Constance Records]

Vous avez certainement dû découvrir ou redécouvrir African Rock à l’occasion de l’excellente sortie de la compilation de MCDE pour Dekmantel en 2016.
Une véritable bombe afro disco avec une grosse ligne de basse et ses solos de saxophone.
Cette fois-ci, vous disposerez des 2 versions, toutes produits par Patrick Adams & Peter Brown du légendaire label de Disco New Yorkais P&P Records.

— Oneness Of Juju – African Rhythms [Strut]

Oneness Of Juju est une formation américain de Rhythm & Blues – Jazz – Funk teintés de sonorités Afro. Cet album est leur premier, sorti en 1975. Les deux morceaux ci-dessous vont feront découvrir deux facettes complètement différentes.

Phil Ranelin – Vibes From The Tribe [Pure Pleasure Records]

Le nom de Phil Ranelin ne vous dit peut être rien mais ce joueur de trombone a collaboré avec les plus grands : Ella Fitzgerald, Wendell Harrisson, Sarah Vaughan, Freddie Hubbard. Voilà !

BONUS

Hiroshi Yoshimura ‎– A・I・R (Air In Resort) [Shiseido] —

Je parlais d’Hiroshi Yoshimura précédemment, l’un des pionniers de la music Ambient au Japon. J’ai littéralement été envoûté par son troisième album baptisé A.I.R. (Air In Resort). Il se décompose en une Sea Side et une Forest Side. Hiroshi utilise donc les éléments qui l’entourent pour composer sa musique, d’une pureté touchante. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à l’écouter que moi.

Pistol – Rolling In My ’64 [Rustless Records] —

J’aime beaucoup le Hip Hop américain, plus particulièrement celui de la côte Ouest. J’ai choisi du rap sudiste (Atlanta et cie) sorti sur le label Ruthless Records, fondé par le regretté Eazy E.
On retrouve donc les bases du rap sudiste, avec un tempo très lent, accompagnées de bonnes vibes ensoleillées californiennes.

Brett Dancer – Rhythm Prodigy E.P [Track Mode] —

Cap sur NY avec une grosse balle sur Track Mode en 1995, label fondé par Brett Dancer, le genre de producteurs qui ne fait pas dans la dentelle.
On reste donc dans la même veine avec des productions survitaminées, des beats parfois irréguliers, des synthés aux effets chelous.

VINYLS DU PAUVRE

DJ Brent Laurence – Freshly Baked Dubs [SOM Underground] —

Un gros gros dub sorti en 1998, imparable avec son vocal entêtant.

— Unknown Society feat Sabrina Johnston – Reach Higher [Hard Times The Label] —

Encore un Dub, cette fois-ci concocté par Todd Terry pour écouter la puissante voix de Sabrina Johnston.

ET SI J’ÉTAIS MILLIONNAIRE ?

Pour rajouter un peu de piment dans cette rubrique, j’ai décidé de ne faire figurer que des sorties qui n’ont pas bénéficié de rééditions. Sinon c’est trop facile !

 Various – Missing Records Special Edition Volume 1 [Missing Reords] —

Plus le temps et plus la côte grimpe pour ce disque qui compile 4 morceaux fondateurs de l’histoire de la House Music à Chicago.
Vous avez certainement entendu M&M Theme dans la Boiler Room de MCDE au Dekmantel.