,

Deep Traveler N°18 – Fabio della Torre

Amoureux et inspiré par sa campagne toscane, Fabio della Torre est un artiste passionné. Il entame sa carrière solo en 1995 à Florence, dans un environnement bénéfique qui le pousse à produire et mixer sans relâche : “Dans les années 80, Florence était l’une des villes les plus actives d’Italie : sa vie nocturne voyait naître beaucoup de tendances de mode mais aussi de musique. Des années 90 jusqu’en 2000, la Toscane était une région vraiment super, où il y avait beaucoup de clubs ainsi que le phénomène massif de la house italienne et le mouvement progressif de la trance toscane dans des clubs légendaires comme Imperiale et Insomnia“, se souvient Fabio. Une époque idéale pour évoluer et rencontrer Ennio Colaci, sa moitié du projet Minimono. Avant 2002 et l’arrivée de Fabio et Ennio, Minimono est un collectif créatif d’installations, graphisme et performances, finalement transformé en un projet de production musicale. Les deux producteurs officient toujours sous cette identité et viennent de sortir un EP sur le label Vibraphone. Enfin en 2008, Bosconi voit le jour pour répondre à “un besoin créatif“: Fabio mène le label, devenu référence, d’une main de maître depuis dix ans. C’est d’ailleurs notre label du mois de septembre !

Pour Fabio, la ville est un lieu inédit pour expérimenter et satisfaire sa curiosité artistique, même si chacune doit faire face à des obstacles : “Florence est une petite ville mais très créative. Il y a beaucoup d’artistes locaux, dont bien sûr des DJs, producteurs, disquaires et des radios. Tenax est le club principal de la ville (et le plus connu) mais il y a aussi de supers événements comme Dissidanza : c’est un format alternatif qui occupe différents espaces et explore des concepts originaux. Ce n’est donc pas l’envie qui manque mais bien le nombre limité de lieux dédiés à la musique. Heureusement, de nouvelles réglementations vont changer ça.” La campagne toscane, quant à elle, est un espace dédié à la création. La maison que Fabio y possède est un véritable centre culturel où des artistes s’y rencontrent et créent ensemble.

Un studio et un potager, l’harmonie parfaite pour Fabio della Torre qui nous livre aujourd’hui un mix plutôt sombre, deep et énervé à la fois, un réveil immédiat en ce lundi matin.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *