, ,

La salle mythique du New Morning passe un été 100% jazz avec son festival All Stars

Le temple du Jazz ouvre ses portes du 25 juin au 3 août prochain pour un marathon entre funk, afrobeat et soul. Sur la scène du New Morning se succéderont pas moins de 21 groupes ou artistes qui secoueront la capitale.

La salle mythique qui a vu se produire des artistes de renom tels que Prince, Miles Davis ou encore Chet Baker remet le couvert pour une nouvelle édition du festival All Stars. Le festival devenu un rendez-vous incontournable des jazz lovers débutera avec le contrebassiste autodidacte Dave Holland accompagné du saxophoniste chicagoan Chris Potter et du percussionniste indien Zakir Hussain.

 

Près de vingt-cinq dates qui accompagneront  les mélomanes jusqu’aux premiers jours d’août.

 

On y retrouvera les Brooklyn Funk Essentials le 29 juin, groupe de jazz/funk/hip-hop composé de musiciens et de poètes, créé en 1993 par le producteur Arthur Baker et le bassiste et directeur musical Lati Kronlund. Un groupe aux multiples inspirations entre hip-hop, jazz, funk, soul et electro. Les 12 et 13 juillet, les planches du New Morning vibreront au rythme des percussions du grand Roy Ayers. L’auteur du célèbre « Everybody loves the sunshine » est considéré comme l’un des soulman les plus samplés au monde, réelle source d’inspiration pour nombre d’artistes. Du haut de ses 88 ans, l’originaire de Los Angeles délivrera un concert de deux heures.

Le festival All Stars recevra aussi le tromboniste funk Fred Wesley accompagné des New JB’s. Celui qui a collaboré avec James Brown, Janet Jackson ou encore Nas n’a rien perdu de son talent et saura faire danser la foule sous les coups de sa funk ravageuse. Et le festival All Stars garde encore de nombreuses surprises, dont la venue de Ron Carter, John Scofield ou encore  du  légendaire groupe de ska jamaïcain, The Skatalites. Pour tout ceux qui se languissent déjà de groover tout l’été, on vous laisse découvrir notre playlist en collaboration avec le New Morning !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *