,

Emission : Make It Deep n°104 – Les nouveaux enjeux de la club culture française avec Martin Munier, Alexandra Irles et Fabien Kratz

Entre 2004 et 2009, la nuit à Paris était silencieuse et beaucoup s’en inquiétait, à raison. En 2017, la capitale a repris sa place dans le top 3 des villes européennes aux nuits les plus actives. Le véritable sauvetage d’un phénomène qui aurait pu devenir un danger pour la culture s’est enclenché en 2010. Cette année-là, une dizaine de collectifs ont vu le jour, revendiquant chacun une fête renouvelée, libérée et surtout musicale. Cette idée prenait alors racine dans des lieux surprenants et parfois en plein air, souvent hors de Paris et a très vite conquis la scène musicale électronique française.

Aujourd’hui, ces nouveaux formats de fêtes, du matin au soir, dans l’herbe ou sur du bêton ont pris une ampleur considérable et perturbent le fonctionnement et le modèle d’une nuit parisienne institutionnelle entre les murs des clubs. Ces derniers ont d’ailleurs du beaucoup s’adapter ces cinq dernières années pour faire face à une fête délocalisée mais aussi à l’évolution marquée de la musique électronique hexagonale et à une demande plus qu’exponentielle. Avec un public de plus en plus large, les clubs à Paris se sont multipliés très rapidement, créant une nuit forte mais également une concurrence accrue.

La techno et la house cohabitent, Paris intra et extra-muros ne font plus qu’un, la musique électronique est un vivier créatif impressionnant et le public est devenu une grande population. Face à une fête aux mille et une formes, on se demande quelle définition donner à la club culture aujourd’hui. La réponse juste après un peu de musique.

Nos invités Martin Munier (directeur artistique du Badaboum), Fabien Kratz (co-fondateur d’Otto10) et Alexandra Irles (fondatrice de l’agence Press Play / Le Limonadier) ont tenté d’apporter des éléments de réponse à ces questionnements. Emission en écoute et téléchargement libre. Bonne fête à tous !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *