INTERVIEW – Swen Déral, fondateur de La Sauge.

En préambule de notre événement à la Prairie du Canal le dimanche 24 Septembre en collaboration avec le collectif d’agriculture urbaine La Sauge, nous avons voulu en savoir plus sur le projet de l’association. Nous avons donc rencontré l’un de ses fondateurs, Swen Déral, pour une petite conversation entre radis biologiques, moines indiens et disques de House 90’s.

Salut Swen, peux-tu nous raconter comment vous est venu l’idée de fonder La Sauge et nous en dire plus sur l’objectif de l’association?

Envie de passer du savoir théorique à la pratique. On a donc commencé à jardiner ensemble avec Antoine, puis avec nos amis, amis d’amis et finalement, on a vu que tout le monde voulait s’y mettre. On a donc créer la Sauge pour faire découvrir la pratique agricole au plus grand nombre.

On dit que si tout le monde jardine deux heures par semaine alors on a une réponse simple et efficace à la Transition Ecologique pour changer les comportements, reconnecter avec l’alimentation et susciter des vocations.

Quel est votre projet à La Prairie du Canal?

Il s’agit d’une ferme mobile, qui un peu comme un cirque, se déplace de friche en friche pour sensibiliser à l’agriculture, à ses différentes techniques et recréer du lien social, notamment par un lieu convivial pour l’été, en accueillant diverses activités festives et culturelles comme vous !

Cette volonté de réappropriation de l’espace urbain par l’agriculture pour laquelle vous militez, vous sentez que les gens y sont réceptifs?

Oui, le public est très réceptif à ces démarches. Ca fait déjà un moment qu’il y ait sensibilisé par des projets qui ont fait du bruit comme Rurban, la Ferme du Bonheur ou encore les travaux du collectif ETC. Ce qui est intéressant, c’est de voir que les institutionnels ont compris l’intérêt de dynamiser ces espaces “vides” pour en faire des lieux de vie et d’expérimentations de l’espace urbain. C’est ainsi que nous avons gagné le terrain via un appel à manifestation d’intérêt organisé par Est Ensemble, puis que nous sommes soutenus entre autres par la ville de Bobigny et la Région IDF.

Y a-t-il une dimension politique dans votre action ou est-ce justement tout le contraire?

Nous ne faisons de politique. Nous défendons simplement une vision de l’avenir heureuse, réconciliée avec l’environnement, et nous essayons simplement de montrer que la Transition Ecologique est la bonne solution.

A quoi/qui sont destinés tous les bons produits que vous cultivez à La Prairie?

Hormis ce qui est produit dans notre container qui doit alimenter la sandwicherie, notamment en pleurotes pour nos sandwichs végétariens, le reste n’est pas destiné à la consommation. Il sert pour les ateliers de jardinage et la décoration.

Pourquoi avoir choisi d’ouvrir La Prairie du Canal à des initiatives festives, est-ce seulement pour communiquer sur le projet ou les pommes de terre poussent-elles mieux avec de la disco dans les oreilles?

Ah Ah ! Il y a des moines en Inde qui chantent aux plantes pour les faire pousser mais je ne suis pas sûr que cela soit prouvé scientifiquement.

La musique est un super vecteur pour faire déplacer les gens. A nous ensuite de pousser la curiosité jusqu’à la première graine semée 🙂

Les concerts, la fête, participent-elles de la même manière au processus de réappropriation de la ville ?

Complétement, la musique et la fête sont le premier média de lien social selon moi, pour créer une harmonie collective. Elles sont indispensables.

Quel est le point commun entre un radis cultivé biologiquement à Bobigny et un vieux disque de House 90’s ?

Il n’ont pas été touchés par la radio-activité du monde !

La Prairie du Canal, un havre de paix au coeur du 93 mais pour combien de temps?

Déjà, on est ouvert jusqu’au 7 octobre, après c’est encore le mystère.

Est-il possible aujourd’hui selon toi de pousser les pouvoirs publics à intégrer ces initiatives durablement dans le paysage urbain francilien?

Oui, comme je te le disais nous sommes déjà soutenus par eux.

Notre projet est itinérant, donc même si l’on bouge géographiquement on espère inscrire notre FEE (Ferme Ecologique et Ephémère) pour un bon moment à Paris et alentours.

Et sinon quand tu jardines, qu’est ce que t’écoutes?

Je vais peut être te décevoir, mais la nature est une musique de bourdonnements, frolements, frissons et autres mélodies tres touchantes 🙂

Si je me sens la main verte dimanche prochain pour l’open air Make It Deep, qu’est ce que je pourrai faire pour vous aider?

Absolument, c’est open jardin. Et meme sans la verte, on sera ravie de te faire jardiner entre 14h et 18h !

Le souvenir de l’été 2017 à La Prairie du Canal? Une histoire d’amour entre un danseur et un coq de votre poulailler par exemple?

On a eu beaucoup de petites anecdotes, mais en vérité même si c’est bateau, c’est les rencontres humaines autour d’un projet qui a du sens qui sont vraiment touchantes, voir des gens venir et revenir pour entretenir le jardin c’est vraiment chouette à vivre.

Pour venir danser avec nous le 24 Septembre au milieu des poules et des houblonnières c’est ici.